Richard Langlet, géobiologue, Dordogne
Tél : 06.16.21.76.96
search_left
 
Vign_P1060512
Les basses fréquences

Ces fréquences concernent principalement tous les éléments reliés au réseau électrique EDF, le réseau 50 hertz.
Chaque objets électriques émets une onde électrique plus ou moins perceptible accompagnée d'un champ magnétique. Le champ électrique et le champ magnétique sont liés, mais sont analysés séparemment.
Ces champs vont se détectés autour des appareils en fonction, ou simplement branchés. Un simple câble d'une lampe éteinte peut rayonner un champ électrique important, pouvant parfois dépasser les 200 v/m et se ressentir à un mètre. En comparaison, les valeurs limites retenues par de nombreuses études pour le champ électrique montrent qu'il ne faut pas dépasser 5v/m en tête de lit et 15 v/m en ambiance dans la pièce.

Pour les lignes à haute tension, qui nous alimente en électicité via le réseau 50 hertz, on peut relever des valeurs assez forte en se plaçant dessous ou à proximité. Cette exemple est important car aujourd'hui encore, beaucoup d'habitat se trouve sans limite de distance avec ces lignes, ce qui peut engendrer des problèmes sanitaires pour les habitants.

Le champ électrique pose de nombreux problèmes sanitaires :
maux de tête, dépression (parfois suicide), maladie d'Alzheimer, sclérose latérale, hypersensibilité électromagnétique, baisse de production de la mélatonine, troubles cardiovasculaires, Infertilité, avortement, mortalité néo natale, faible poids à la naissance, malformations, cancer d'enfants exposés lors de la grossesse.


On peut citer par exemple une grande étude réalisée en Suède sur 450000 suédois en 1992 par l'institut de médecine du travail de stockholm. L'étude dura 15 ans et fut suivie part l'institut Karolivska. Conclusions de l'étude :
- Oui, la haute tension impacte sur la santé
- il existe une relation entre dose et effet, notamment en ce qui concerne les champ magnétique alternatif.

Le champ magnétique est plus pervers que l'électrique, il est moins fréquemment mesuré mais peut amener à partir de 2mG ou 100nT 2 à 3 fois plus de cancer, sous forme d'astrocytome ou de leucémie.
Pas besoin d'être électrosensible pour être concerné, nous le sommes tous.
Heureusement, des solutions existent et permettent d'assénir 90% des habitats concernés.

La prise de terre est un élément capital, elle doit être comprise (si possible) selon la bioélectricité entre 2 et 10 Ohms. Elle sert de "trop plein" électrique et permet d'avoir une réduction importante du rayonnement du champ électrique et magnétique. Pour caricaturer, ce que vous ressentiez à 1m se ressent désormais à 20cm. Mais c'est exactement ce dont on s'apperçoit avec les appareils de mesures.





 
Vign_P1060516
Les hautes fréquences

Elles concernent les ondes électromagnétiques supérieures à 300Mhz à 300 Ghz. Elles sont créées par les stations relais de téléphonie mobile, les téléphones portables, les téléphones sans fil, la technologie Bluetooth, la wi-fi, wlan, 3G, 4G, wiimax...etc...
Ce sont des ondes dites ionisantes, c'est à dire qu'elles arrachent des électrons à leurs passages.
Les téléphones portables ont une fréquence comprise entre 0,8 et 2 Ghz. Le four à micro-onde à une fréquence de 2.45 Ghz, mais heureusement, ce n'est pas la même puissance...c'est cependant la fréquence du Wifi.

Les effets des hautes fréquences vont de la fatigue à l'irritabilité, nausées, hyper ou hypotension, tachycardie, somnolence, insomnie, difficultés de concentration....jusqu'à la leucémie ou l'astrocytome.

Les normes actuelles pour les antennes relais de téléphonie sont de 61v/m pour du 2Ghz en téléphonie, alors que les recommandations (rapport Bioinitiative, Oms etc...) préconisent une limite à 0.6v/m.
Le téléphone portable ne doit pas être destiné à un enfant sans précaution. Le rayonnement est très important à proximité du téléphone : suivant les modèles, on obtient des valeurs dépassant les 300 µW/cm² alors que la plupart des études préconisent la limite de 0.1 µW/cm² voire 0.01 µW/cm² pour certaines études.

Le wifi pulse des ondes dont certaines bases se détectent encore à plus de 7m avec des seuils limites identiques au téléphone portable. Autant dire que le wifi se retrouve dans toute la maison.
Idem pour les téléphone DECT (téléphone de maison sans fil) qui provoque un rayonnement électromagnétique identique au téléphone portable. Le pire est que même posé sur la base et hors cummunication, la plupart pulse toujours des ondes > 0.5 µW/cm² à plusieurs mètres.



 
Vign_wifi-danger

Le wifi

Présent aujourd'hui dans la plupart des foyers, c'est un vrai cheval de troie qui devra tôt ou tard trouver une issue simple : l'enlever.

Voici un extrait d'un article sur le wifi, que vous pouvez télécharger en entier sur la page "les expertises"

WI-FI
Pourquoi il faut le couper...
L'Agence Européenne de l'Environnement, le Parlement Européen et de nombreux médecins dans le monde ont décrit le Wi-fi comme une technologie toxique. Le Conseil de l'Europe, lui, préconise l'abandon du Wi-fi dans les écoles et recommande la baisse des seuils d'exposition des antennes-relais de téléphonie mobile depuis 2011....Il existe aujourd'hui de nombreux travaux scientifiques qui démontrent que ce type d'onde peut occasionner le cancer (cerveau, thyroïde, glande parotide ...).

Les militaires appellent ces effets sanitaires le “syndrome des microondes”, depuis les années 60 ! Fin 2009 en Italie, un jugement de Cour d'Appel a finalement établi un lien de causalité entre téléphone mobile et cancer mais il faudra sans doute bientôt, comme à l'époque du tabac et de l'amiante, remettre en question une technologie que l'on disait jusqu'alors inoffensive...C'est ignorer qu'en Angleterre, en Allemagne et en Autriche, le Wi-fi a été interdit dans les écoles et que le gouvernement allemand recommande depuis 2007 d'éviter le Wi-fi pour raisons sanitaires.

La solution ? Le filaire ou un téléphone sans fil analogique. Un rayonnement de box wifi peut se détecter dans les chambres, voire à l'étage ou venir des autres...Ici, nous n'avons pas 36 solutions pour nous protéger.


 
Vign_14
La glande pinéale (épiphyse) synthétise la mélatonine (qui inhibe la prolifération des cellules cancéreuses, stimule la fonction immunitaire et régule les cycles biologiques).
Les champs électromagnétiques perturbent le fonctionnement de la glande pinéale, diminuant ainsi la production de mélatonine.

Lorsque le disjoncteur est enclenché, il y a apparition de champs électriques dans toute la maison. Ils affectent le système nerveux, endocrinien (production d'hormones) et immunitaire.




 
Vign_rrr
Les schémas ci-dessus représentent l'échauffement provoqué par un téléphone cellulaire au niveau de la tête.

 
Vign_1
© 2012
Créer un site avec WebSelf